DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

À la recherche de la vie sous la glace

Vous lisez:

À la recherche de la vie sous la glace

Taille du texte Aa Aa

Pour mieux comprendre l‘évolution des organismes vivants sur Terre et leurs limites dans les milieux extrêmes, direction le pôle Sud.

Cela fait un an qu’une équipe britannique a pris ses quartiers dans l’un des endroits les plus isolés et les plus hostiles du globe : l’ouest de l’Antarctique. Si ces scientifiques sont ici, c’est pour le lac Ellsworth. Une étrange étendue d’eau qui repose sous leurs pieds depuis au moins 125 000 ans.

Les chercheurs vont tenter de sonder ce lac. Mais la tâche s’avère difficile parce qu’il se trouve sous une couche épaisse de 3 kilomètres de glace. Par un trou de 36 centimètres de diamètre, ils vont faire passer une sonde qui collectera des échantillons et des sédiments au fond du lac. L’équipe espère ainsi trouver des traces de vie sous la glace.

“Ce que l’on va trouver dans ce lac sera très intéressant”, s’enthousiasme Chris Hill, le coordinateur de l‘équipe. “Nous pourrions trouver des traces de vie microbienne et ce serait passionnant de chercher à savoir comment des microbes ont pu survivre dans un environnement aussi extrême”.

Les scientifiques britanniques vont devoir faire vite. Très vite. Parce qu’un fois le forage effectué, ils n’auront que 24 heures pour prélever les échantillons avant que la glace ne referme l’accès qu’ils auront percé vers le lac.

Cette expérience extrême est avant tout un moyen de savoir si la vie peut supporter des températures très basses, peu d‘éléments nutritifs, une obscurité complète et une pression intense. Si la réponse est oui, la prochaine étape sera d’expliquer comment.