DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Séance inaugurale houleuse au Parlement ukrainien


Ukraine

Séance inaugurale houleuse au Parlement ukrainien

Entamée dans le calme, la session inaugurale du Parlement ukrainien a viré en à peine quelques minutes au pugilat.

A coup de “dehors les traitres”, 2 parlementaires de l’opposition unie ont été chassés de l’hémiclycle manu militari par leurs confrères du parti d’extrême droite Svoboda, qui fait lui aussi partie de l’opposition unie.

Les deux hommes, un père et son fils, sont accusés d’avoir été achetés par le Parti des Régions, la formation du Président Yanoukovitch.

“Ce n‘était pas une bagarre. Ces gens sont des traîtres, ils ont juré sur la Bible, ils ont fait le serment au peuple ukrainien de demeurer aux côtés de la faction de l’opposition, mais ils ne l’ont pas fait, clame Arseniy Iatseniouk, leader de l’opposition.”

“Par le passé, on a déjà pu voir des députés quitter leurs formations pour d’autres partis ou bien devenir candidats indépendants. Il ne devrait pas y avoir la moindre forme d’esclavage politique, soutient quant à lui Vladyslav Lukyanov, du Parti des régions.”

Ambiance tout aussi électrique à l’extérieur du Parlement. A l’aide de tronçonneuses reliées à des générateurs, ces militants d’extrême droite sont parvenus à briser une partie de la barrière métallique dressée aux abords du Parlement.

Au même moment, quatre jeunes militantes du mouvement Femen qui manifestaient seins nus pour dénoncer la corruption des députés ont été interpellées par des vigiles.

Malgré ce chahut, la candidature de Mykola Azarov en tant que Premier ministre devrait être entérinée par le Parlement.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : Atmeh, camp de la honte