DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La supervision bancaire européenne : premier pas vers l'union bancaire

Vous lisez:

La supervision bancaire européenne : premier pas vers l'union bancaire

Taille du texte Aa Aa

La mise en place d’une supervision commune des banques de la zone euro, confiée à la Banque centrale européenne est la première étape de l’Union bancaire souhaitée par les dirigeants européens pour éviter de nouvelles crises.
La supervision intégrée des banques qui concernera non seulement la zone euro mais aussi les autres pays de l’Union européenne qui souhaiteront participer au mécanisme entrera en vigueur le 1er janvier 2014.

Les 6.000 établissements bancaires de la zone euro seront supervisés directement par la BCE sauf les établissements moyens voire de petite taille. Mais la BCE pourra tout de même intervenir s’il y a le moindre problème dans toutes les banques de la zone euro.
Entre 150 et 200 banques – dont les actifs dépassent 30 milliards d’euros – seront donc sous la supervision directe de la BCE.
Troisièmement, les intérêts du secteur bancaire britannique sont protégés.

“La croissance est affreusement lente et va dans le mauvais sens dans plusieurs secteurs, affirme Alan Clarket de Scotia Capital, et je ne pense pas qu’une union bancaire change quoique ce soit à ça. La seule petite lueur d’espoir c’est que ça rende l’Allemagne plus permissive pour d’autres plans de sauvetage”.

L’Espagne malheureusement devra comptabiliser dans sa dette publique les 37 milliards d’euros transférés cette semaine à ses banques. C’est le 1er janvier 2014 que les banques seront directement recapitalisées par le Mécanisme européen. Le lien entre les banques et les dettes souveraines sera alors coupé.