DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Zero dark thirty" traque Ben Laden


cinema

"Zero dark thirty" traque Ben Laden

En partenariat avec

C’est le nouveau défi de Katryn Bigelow: raconter la traque d’Oussama Ben Laden par une unité des forces spéciales américaines.
“Zero dark thirty” est une fiction ne cesse de répéter la réalisatrice américaine accusée dans son pays de normaliser la torture dans le film.

Son tournage avait commencé avant la capture réelle du chef d’Al-Qaïda. Le scénariste a dû presque entièrement remanié le scénario.
L’histoire est une adaption souligne Katheryn Bigelow. On a dû compresser en un peu plus de 2 heures, dix ans de la plus grande chasse à l’homme de l’histoire.”

Le film reconstitue la traque de Ben Laden grâce au travail d’une analyste de la CIA, Maya, interprétée par Jessica Chastain. Son personnage localise l’ennemi n°1 des Etats-Unis grâce à un courrier oublié depuis longtemps.
“Notre scénariste a débuté sa carrière en tant que journaliste d’investigation, il a fait beaucoup de recherches, je l’ai d’ailleurs baptisé “le professeur” explique Jessica Chastain. Toutes les questions que j’avais, et j’en avais beaucoup, il a su y répondre. J’ai été autorisée à parler à des agents de la CIA, ce qui m’a beaucoup aidé. J’ai lu aussi de nombreux ouvrages.”

Katryn Bigelow forte de son expérience et de ses six Oscar pour Démineurs, plonge cette fois encore le spectateur en immersion totale avec le commando d‘élite.
La réalisatrice a choisi le point de vue de l’analyste plutôt que celui d’un soldat : “Il y avait plusieurs femmes et hommes qui ont joué un rôle essentiel dans cette traque. Et puis j’ai réalisé que la meilleure façon de raconter l’histoire, ce serait à travers les yeux de cet individu, et de mettre le public dans sa position. Vous savez, elle est une sorte de témoin, elle nous emmène dans cette chasse, à travers cette odyssée et ce voyage, dans tous ces différents endroits. Finalement, l’histoire se termine à Abbottabad, au Pakistan. “

Zero Dark thirty sort cette semaine aux Etats-Unis et malgré les polémiques, le film est encensé par la critique, il même est déjà pressenti pour l’Oscar du meilleur film.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Lincoln vu par Steven Spielberg