DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Alléger le fardeau des visas pour les non-Européens


u talk

Alléger le fardeau des visas pour les non-Européens

Avec le PEJ – le Parlement européen des Jeunes

Ilona, Ukraine :
“Ma question concerne les visas délivrés dans les pays non-européens, parce qu’il est vraiment difficile pour des étudiants ou des jeunes non européens d’obtenir un visa. Est-il prévu de simplifier la procédure pour les pays tiers ? Merci !”

Michele Cercone, porte-parole de la Commissaire européenne aux Affaires intérieures :

“Oui, la Commission européenne a l’intention de simplifier pour les pays tiers bona fide –de confiance–, ceux qui ne posent pas de risque de sécurité, de simplifier l’entrée dans l’Union européenne et l’obtention de visas.

Pour donner plus de détails, nous avons l’intention à court terme de regarder comment peuvent être mieux employées les règles actuelles. Ainsi les consulats seront invités à respecter, par exemple, le délai de deux semaines pour obtenir un rendez-vous, et la limite de deux semaines pour donner une réponse argumentée notamment en cas de refus.
Le tout à court terme.

A long terme, nous avons l’intention de voir si on peut changer les règles concernant les visas afin de les rendre plus simples, plus faciles à appliquer.

Ceci dit, n’oublions pas que les citoyens ukrainiens ont déjà bénéficié d’un certain nombre de mesures positives introduites depuis 2008, c’est à dire depuis l’accord de facilitation des Visas avec l’Union européenne, avec notamment la baisse du prix de 60 euros à 35 euros et aussi la réduction du nombre de documents à produire pour la procédure.

Dans l’ensemble, en 2011, le nombre de demandes de visas provenant d’Ukraine a dépassé le million, seulement 3% de ces demandes ont été rejetées, ce qui est déjà une bonne nouvelle.

Nous espérons aussi qu’en 2013, les changements qui ont été décidés concernant l’accord de facilitation de visas avec l’Ukraine seront appliqués.
Permettant ainsi à certaines catégories de personnes de ne plus avoir besoin de visas, ce qui fera des demandes en moins permettant autres catégories de voir leurs demandes examinées plus facilement. Nous espérons que cela entrera en vigueur au début de l’année 2013.

Si vous souhaitez poser une question dans U-talk, cliquez sur le bouton

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

u talk

Hommes et femmes sont-ils égaux au travail ?