DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le chansonnier italien Gianmaria Testa fête ses 20 ans de carrière

Vous lisez:

Le chansonnier italien Gianmaria Testa fête ses 20 ans de carrière

Taille du texte Aa Aa

Gianmaria Testa fêtera, en 2013, ses 20 ans de carrière.
Le chanteur italien est entré discrètement dans le monde de la musique, en 1993, en remportant le Premier Prix du Festival de Recanati, un festival pour les jeunes auteurs-compositeurs. Depuis il a sorti pas moins de huit albums.
Gianmaria Testa est actuellement en tournée en Europe avec son dernier album, Vitamia, qui résonne comme un bilan : celui d’un chanteur-compositeur de 54 ans, qui s’est dévoilé au grand public au fur et à mesure.

Gianmaria Testa :
« J’ai eu du mal à accepter l’idée de faire comme travail cette ‘chose’ que je ne peux pas définir : écrire des chansons, les chanter et faire des concerts.
Le bon côté, sans doute, ce sont les gens que j’ai rencontré, que je n’aurais pas eu l’occasion de rencontrer autrement. C’est le coté le plus positif. Un autre coté positif c’est d‘être conscient que ce que tu fais, quand tu sors un disque, quand tu donnes un concert, et cela te rend plus responsable, ça te fait mûrir ».

Une maturité mise en évidence dans son dernier album, où l’on retrouve des revendications ouvrières, l’amour d’un père pour ses enfants, la poésie des petites choses et le regard qu’un artiste jette à son pays malgré la célébrité. Gianmaria Testa a continué à travailler en tant que chef de gare jusqu’en 2007.

Gianmaria Testa :
«Cet album est en fait comme un journal intime, une vision personnelle sans doute, mais qu’on peut partager. On y retrouve tout ce que je vois, ce que j’ai vu… Il y a une chanson sur les travailleurs qui protestent sur ​​le toit de leur usine, il y a le texte d’une lettre de licenciement, il y a une chanson qui parle de la révolte, une manière d’expliquer à mon fils cadet ce que cela veut dire”

Après plus de 2000 concerts donnés en France, en Italie, en Allemagne, en Autriche, en Belgique, au Portugal, au Canada, au Etats-Unis, son regard vise est toujours à donner un sens a chaque mot écrit, à chaque note jouée. C’est l’héritage d’un artiste, explique-t-il.

Gianmaria Testa :
«J’espère que quand mes enfants penseront à leur père qui chantait, ils n’auront jamais honte de ce que, même dans 30 ans, écouteront. Tout simplement, c’est ce que je voudrais que ma musique laisse une trace.»

En 2013 Gianmaria Testa poursuivra sa tournée internationale, mais il participera aussi, avec l‘écrivain (italien) Erri De Luca, à « Don Quichotte et les invincibles », un spectacle de chansons et de littérature en hommage aux rêveurs qui ne se rendent pas.