DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les achats de Noël seront chiches en Grèce

Vous lisez:

Les achats de Noël seront chiches en Grèce

Taille du texte Aa Aa

La Grèce se prépare à adopter de nouvelles hausses d’impôts réclamées par ses bailleurs de fonds. Le texte, encore négocié au sein de l’alliance, a pour objectif de dégager 2 milliards et demi d’euros de recettes supplémentaires par l’augmentation des charges des professions libérales et des salariés au revenu supérieur à 21.000 euros annuels.

Noël approche et la consommation fléchit de plus en plus : pendant les 10 premiers jours de décembre, la baisse des ventes est de l’ordre de 22% pour les petits commerces en Grèce. L’aide de la zone euro ne suffira sans doute pas à faire passer un joyeux Noël aux Grecs.

“En comparaison avec les années précédentes, ce Noël sera très pauvre. Les gens souffrent”, affirme une athénienne.
“Ils ont réduit nos salaires, affirme cette autre. Ils nous ont tout pris. Ils nous ont enlevé nos bonus de vacances et il y a des impôts en plus. Avec tout ça comment voulez-vous qu’on fasse du shopping. Moi je fais du lèche-vitrines c’est tout. Personne ne travaille dans ma famille”.

Voici un exemple de l’ampleur du nouveau tour de vis fiscal en préparation, et qui touchera au premier chef les classes moyennes grecques : les médias ont calculé que pour un ménage comptant trois enfants et déclarant 25.000 euros par an, le surcoût sera de 830 euros, portant l’impôt annuel à 3.800 euros.