DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fusillade de Newtown : Obama entre tristesse et émotion


Etats-Unis

Fusillade de Newtown : Obama entre tristesse et émotion

C’est un président américain particulièrement ému qui s’est adressé à la population après la fusillade de Newtown. Essuyant furtivant une larme, peinant à s’exprimer, Barack Obama a voulu avant tout présenter ses condoléances aux familles, tout en promettant d’agir sur l’un des points les plus senbles de la constitution américaine.

Barack Obama:
“Notre pays a traversé ce genre d‘épreuve trop de fois. Nous allons devoir nous rassembler et prendre les mesures qui s’imposent pour empêcher que ce genre de tragédie ne se reproduise, peu importe la politique.

Cette nuit Michelle et moi avons fait ce que chaque parent en Amérique a fait, embrasser nos enfants un peu plus fort et nous dire que nous nous aimons. Mais il y a des familles dans le Connecticut qui ne pourront pas faire ça ce soir.”

Le drapeau de la Maison Blanche est en berne, mais la NRA, le très puissant lobby des porteurs armes américains ne compte pas rester silencieux malgré la poignée de manifestants venus réclamer justice

“Les pistolets ont été créées dans un seul but : tuer. Les armes d’assault sont faites pour tuer autant de gens que possible en très peu de temps. Elles n’ont pas leur place dans nos communautés et aucun droit, aucun sport, rien dans mon esprit ne peux justifier cela”, explique cet habitant du Maryland.

Cette année près de 10.000 personnes ont été tuées par arme à feu aux Etats-Unis contre 35 en Australie, et 200 au Canada voisin.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le piano de Casablanca vendu 600 000 $