DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le débat sur les armes enflamme l'Amérique


Etats-Unis

Le débat sur les armes enflamme l'Amérique

Barack Obama a promis des actes significatifs pour éviter qu’une telle tragédie ne se reproduise. Mais il va se heurter aux défenseurs des armes à feu, qui revendiquent le second amendement de la Constitution comme un droit fondamental. Pour ce puissant lobby, les armes sont comme des voitures : si elles sont placées entre les mains d’irresponsables, elles peuvent tuer. “Les trois ou quatre dernières tueries étaient l‘œuvre d’hommes âgés entre 15 et 25 ans. Quelle est l’origine du problème? Pourquoi ces individus pètent-ils les plombs? Le problème est lié la santé mentale et non au contrôle des armes”, explique un vendeur d’armes.

Interrogé lors d’une veillée devant le Capitole, l’ancien sénateur du Connecticut Christopher Dodd milite, lui, pour une réglementation plus stricte sur les armes. “ Je suis sidéré que les vies de citoyens puissent être menacées car des gens dans cette société ont le droit de se promener avec des armes chargées. Quand allons nous vouloir comprendre? Combien de leçons devrons nous encore recevoir?

La tuerie de Newtown aura en tous cas incité certains Américains à se séparer de leurs armes à feu, comme à Baltimore où les citoyens sont invités à rendre leurs fusils ou autres pistolets en échange de bons alimentaires. Samedi, l’opération avait permis de collecter quelques 500 armes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Newtown, traumatisée, se receuille