DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidence irlandaise de l'UE : quels espoirs ?

Vous lisez:

Présidence irlandaise de l'UE : quels espoirs ?

Taille du texte Aa Aa

L’Irlande se veut ambitieuse pour sa présidence européenne qui débutera le 1er janvier. Le pays n’en est pas à son coup d’essai. C’est la septième fois qu’il prend le flambeau européen. Sa priorité : la relance de la croissance et l’emploi. Laborieux mais possible, assure le vice-premier ministre, qui mise sur de nouveaux accords de libre-échange et espère bien mettre sur les rails les négociations avec les Etats-Unis :

“ Il est clair qu’il y a un gros potentiel sur ces deux rives de l’Atlantique : d’une part l‘économie européenne forte de 500 millions de personnes et d’autre part celle, immense, des Etats-Unis “ , nous dit Eamon Gilmore. “ Un accord de libre-échange permettrait aux deux économies de croître, de créer des emplois et apporterait plus de prospérité aux Etats-Unis comme en Europe. “

Alors que l’Europe reste empêtrée dans la crise et que la classe politique américaine se querelle sur la façon de réduire une dette abyssale, le projet d’un accord de libre-échange est perçu comme un boosteur de croissance des deux côtés de l’Atlantique. D’après la chambre de commerce américaine, cela rapporterait plus de 130 milliards d’euros aux deux économies en cinq ans.

La présidence irlandaise devra aussi clarifier les détails techniques d’une union bancaire à peine ébauchée. Dernier dossier et pas des moindres, le budget à long-terme de l’Union européenne. Même si l’Irlande parvient à arracher un accord à 27, encore faudra-t-il s’allier un Parlement européen prêt à en découdre pour défendre les dépenses européennes.