DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Renault retourne en Algérie


entreprises

Renault retourne en Algérie

Un peu plus de 40 ans après y avoir exploité une usine d’assemblage dans les années 60, le français Renault retourne en Algérie. En marge de la visite du président français François Hollande en Algérie mercredi, les dirigeants du constructeur automobile ont signé un accord sur l’implantation d’une usine du groupe dans la région d’Oran, et dont l’Etat algérien détiendra 51%.

“C’est un bon projet, a déclaré le Président français. Un bon projet pour l’Algérie, un bon projet pour Renault et un bon projet pour la France. Je rappelle que ce sont des automobiles qui seront destinées au marché algérien mais pas qu’au marché algérien : à d’autres marchés extérieurs. Ce ne sera pas une délocalisation, ce n’est pas une usine qui part de France pour aller en Algérie”.

Dans un premier temps le nombre des modèles produits près d’Oran : des Renault Symbol, modèle dérivé de la Logan sera de 25.000 pour atteindre ensuite 75.000. Après la Turquie et le Maroc, Renault s’investit en Algérie oú il occupe la place de N°1. Le marché algérien a bondi de 57% sur les 10 premiers mois de l’année. L’ambition de Renault est d’ouvrir aussi une usine au Vénézuéla et une autre en Chine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Gemalto dans le CAC40 : interview d'Olivier Piou