DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un bunker russe anti-apocalypse


Russie

Un bunker russe anti-apocalypse

Vendredi, c’est peut être la fin du monde.. Alors c’est dans un bunker, à 65 mètres sous la ville de Moscou, que des Russes ont décidé de s’enfermer et de laisser passer les 24 heures durant lesquelles pourrait survenir l’apocalypse. Entre ses murs ultra-resistants, à défaut d’air frais, les russes devraient se sentir en sécurité.

Alexei Pavlovski, le guide du Bunker, présente ses atouts: “Initiallement, ce bunker a été conçu de telle sorte que si vous faites exploser une bombe identique à celle d’Hiroshima sur la coque de protection, il résistera. Et une bombe nucléaire d’une mégatonne peut exploser à 700 mètres de nous sans causer trop de dégats au bunker.”

Achevé en 1956, cet ancien abri anti-atomique soviétique est aujourd’hui divisé en deux parties: un musée consacré à la guerre froide, et un espace pour les réceptions et les conférences. Pour s’y enfermer vendredi soir, il n’y aura de place que pour 300 personnes…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Obama favorable à une réglementation sur les armes