DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des humanitaires pris pour cible au Pakistan


Pakistan

Des humanitaires pris pour cible au Pakistan

Neuf bénévoles d’une campagne de vaccination anti-poliomyélite ont été tués en une semaine au Pakistan. Pourquoi? Les raisons de ces assassinats restent floues. Insurgés hostiles à la présence d’humanitaires sur leur “territoire”, croyances que les vaccins contiennent du “porc” ou “rendent stérile”, théorie du complot, tout est envisagé.

Mais selon un imam de la Mosquée rouge d’Islamabad, ces meurtres auraient un lien avec l’“affaire Shakil Afridi”.

En 2011, ce médecin avait participé à une campagne de vaccination contre l’hépatite. Il s’agissait d’une fausse campagne organisée par la CIA et destinée à localiser Oussama Ben Laden dans le Nord-Ouest du pays, une zone devenue sanctuaire des talibans, mais une région pachtoune. Et l’ethnie pachtoune concentre de nombreux cas de poliomyélite.

En automne dernier, une importante campagne avait permis de vacciner près de 32 millions de Pakistanais. Cette nouvelle mission, à laquelle participaient les neuf victimes, ciblait le million d’enfants vivant dans le nord-ouest du pays et à Karachi qui restait à vacciner. Elle a été suspendue par les autorités pakistanaises.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Yémen : Le Président restructure l'armée et écarte les proches de son pédécesseur