DERNIERE MINUTE

La Russie s'inquiète "plus du sort de la Syrie que de celui de Bachar el-Assad"

Vous lisez:

La Russie s'inquiète "plus du sort de la Syrie que de celui de Bachar el-Assad"

Taille du texte Aa Aa

C’est ce qu’a déclaré ce matin Vladimir Poutine, qui se dit préoccupé par le futur du pays.

Euronews s’est entretenu à Moscou avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Euronews :
Admettez-vous la possibilité de la victoire de l’opposition, du départ de Bashar al Assad?

Sergueï Lavrov:
Vous savez, dans cette guerre il n’y aura pas de gagnants. C’est une guerre de destruction mutuelle. Actuellement, il se passe des choses horribles autour et à l’intérieur du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk. On essaie d’entraîner les Palestiniens dans cette guerre intestine.

Euronews :
La Russie est-elle prête à reconnaître l’opposition syrienne unie?

Sergueï Lavrov :
Mais on n’a pas besoin de reconnaître ou non qui que ce soit – nous travaillons sans exception avec tous les groupes de l’opposition, qui représentent tel ou tel courant de l’opposition syrienne. De la même façon, nous allons travailler – nous sommes prèts à travailler – avec la Coalition Nationale ou avec toute autre configuration qui naîtra sur ce champ politique, du côté de l’opposition. L’important, ce n’est pas de reconnaître ou non, c’est de pousser tout le monde dans la même direction.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, les violences en Syrie ont fait plus de 44.000 morts, dont plus de 30.000 civils, depuis le début de la contestation contre le régime de Bachar al-Assad il y a 21 mois.