DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cameron en Afghanistan: confirmation du retrait d'un tiers des troupes britanniques

Vous lisez:

Cameron en Afghanistan: confirmation du retrait d'un tiers des troupes britanniques

Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre britannique David Cameron s’est rendu ce jeudi auprès des troupes déployées dans la province du Helmand, dans le sud de l’Afghanistan. La veille, le chef du gouvernement avait annoncé, devant les députés à Londres, le retrait de plus d’un tiers des soldats britanniques.

Sur place, il a précisé le calendrier du retrait. “Après 2014, a-t-il dit, la présence militaire britannique n’aura plus rien à voir avec celle de maintenant. Il n’y aura plus de troupes combattantes déployées. Ce retrait, nous le ferons progressivement, par étape, entre maintenant et la fin de l’année 2014”.

Sur les 9000 soldats britanniques actuellement sur place, il n’en restera que 5200 dans un an. Londres justifie ce retrait par les progrès réalisés par les forces de sécurité afghanes.

La province du Helmand est considérée comme une des plus instables du pays, avec une forte présence des talibans. “Les insurgés sont toujours présents, reconnaît le général Bob Bruce, commandant de la force britannique dans cette province, mais ils ne font pas la loi. Les forces afghanes contrôlent les choses. Les populations se sentent ainsi protégées. Il est donc logique de confier une responsabilité croissante aux Afghans”.

Le contingent britannique est le deuxième plus important après celui des Etats-Unis. L’ensemble des troupes étrangères combattantes est censé avoir quitté le pays après 2014.

L’intervention armée en Afghanistan a commencé en 2001. Depuis cette date, 438 soldats britanniques sont morts. Un hommage leur a été rendu lors d’un office religieux auquel a participé David Cameron.