DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pas d'accord sur le "fiscal cliff" à dix jours du mur budgétaire


économie

Pas d'accord sur le "fiscal cliff" à dix jours du mur budgétaire

Ce n’est pas la fin du monde, mais à dix jours du “mur budgétaire”, les Etats-Unis sont dans l’impasse. Le président conservateur de la chambre des représentants n’a pas rallié assez d‘élus républicains sur son “PLan B”, un compromis budgétaire avec les démocrates.

“Nous sommes dans une situation où en raison de la division politique du pays et des divisions ici à Washington nous essayons d’aplanir les différends et c’est difficile. Si c‘était facile, nous l’aurions fait depuis des années”, ironise John Boehner.

Ce “Plan” B prévoyait de relever les impôts des personnes ayant un revenu supérieur à un million de dollars. Le Président Obama souhaite lui un relèvement des impôts dès 250 000 dollars de revenus annuel.

L’analyste de JP Morgan, David Kelly, reste pourtant optimiste : “Les deux camps vont subir d’importantes pression de la part des Américains, des entreprises, du milieu des affaires, de tous les contribuables des Etats-Unis. C’est pour cela qu’il parviendront, je pense, à un accord. La raison pour laquelle c’est si important, c’est qu‘à la base, les gens ne devraient pas se préparer au pire des scénarios qui serait de ne pas trouver d’accord”.

A la fin de l’année s’achèvent les exonérations fiscales offertes par l’Administration Bush. Sans accord, c’est l’entrée en vigueur automatique de hausses d’impôts et de coupes budgétaires.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

L'américain ICE devrait racheter Nyse-Euronext