DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Constitution égyptienne : c'est OUI

Vous lisez:

Constitution égyptienne : c'est OUI

Taille du texte Aa Aa

La constitution égyptienne adoptée à l’issue du référendum, selon les partis égyptiens. D’après le parti des frères musulmans, la constitution écrite par l’assemblée, dominée par les islamistes, aurait obtenu 64% de oui.

Une constitution qui était contestée dans un contexte de crise économique et d’instabilité politique en Egypte. Le vice président Mahmoud Mekki, un magistrat respecté, a annoncé sa démission.

Pour le vice-ministre de la justice, ce scrutin est un succès démocratique : “ce que je ressens avec tous ces gens qui remplissent leur devoir, sortent de chez eux pour partager leur sens de la démocratie, c’est qu’ils sont à la recherche d’une vie digne. Pour nous, juges, nous ne prenons pas parti entre ceux qui disent oui ou non”.

La constitution, écrite par la majorité islamiste au parlement, est jugée dangereuse pour les libertés par l’opposition, en particulier pour les droits des femmes et des minorités religieuses, tout en laissant grande latitude à l’armée face à la société civile.

Le oui l’a donc en définitive emporté alors que la participation est restée très faible.

Selon notre correspondant en Egypte, cette faible participation serait plutôt le signe que les Egyptiens acceptent cette constitution comme un fait accompli.