DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Manmohan Singh réagit aux manifestations anti-viol


Inde

Manmohan Singh réagit aux manifestations anti-viol

Les autorités indiennes tentent d‘étouffer la contestation suite au viol collectif d’une jeune femme la semaine dernière à New Dehli. La capitale est secouée depuis deux jours par des manifestations devenues violentes.

Les forces de l’ordre ont dressé des barricades sur les artères menant à la porte de l’Inde, où se rassemblent les manifestants. Certains s’en prennent directement à la police, jugée inefficace pour assurer la sécurité des femmes.

“La colère provoquée par ce crime est justifiée, mais la violence n’apportera rien.” a déclaré le premier ministre indien Manmohan Singh. “J’en appelle à tous les citoyens concernés de maintenir la paix et le calme. Je vous assure que nous ferons tous les efforts possibles pour assurer la sécurité des femmes dans ce pays.” a-t-il promis.

Manmohan Singh a qualifié de “crime monstrueux” le viol collectif d’une étudiante de 23 ans survenu dans un bus le 16 décembre. Le gouvernement a promis plus de justice pour les femmes victimes de viol et un renforcement des patrouilles de police pour les protéger. Mais les manifestants ne décolèrent pas pour autant: ils continuent à réclamer la peine de morts pour les six suspects arrêtés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un Américain abattu par une policière à Kaboul