DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mario Monti dévoile son agenda pour réformer l'Italie

Vous lisez:

Mario Monti dévoile son agenda pour réformer l'Italie

Taille du texte Aa Aa

Voici l’agenda Monti. Un programme de réformes de 25 pages sur l’emploi, la justice, la fiscalité, l’Europe… Bref, un programme de candidat… Sauf que le chef du gouvernement italien, démissionnaire, n’est pas candidat aux législatives anticipées de février 2013.

En revanche, si “des forces politiques crédibles” font appel à lui, “Il Professore” avance qu’il signera pour un second mandat à la tête du gouvernement.

Pour l’heure, c’est le parti démocrate de Pier Luigi Bersani qui est en tête des sondages, avec plus de 30% des intentions de vote. Il prévoit de maintenir le cap des réformes impulsées par Monti.
Mais l’inconnue demeure sur l’alliance qui s’imposera peut-être aux démocrates avec les centristes, composés d’un côté par l’UDC de Casini et de l’autre par le parti Italia Futura du président de Ferrari.

En attendant Mario Monti espère que son agenda va être une occasion pour les italiens de débattre.

“Je suis satisfait, dans un sens, que quelqu’un comme Monti ne s’aligne pas sur les différents partis, mais présente un programme, qui mérite d‘être défendu, donc j’adhère pleinement à son choix”, déclare un résident romain.

“Je pense qu’il est très professionnel, et d’après moi, quand il était au gouvernement, il a agi pour des raisons techniques, pas pour autre chose”, estime un autre italien interrogé à Rome.

L’agenda Monti reste fidèle à la rigueur budgétaire, il prévoit des réformes d’envergure sur la fiscalité, ciblant les grandes fortunes et la consommation, et s’engage encore à lutter contre la corruption.