DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mario Monti souffle le chaud et le froid

Vous lisez:

Mario Monti souffle le chaud et le froid

Taille du texte Aa Aa

Le président du Conseil italien démissionnaire a déclaré hier qu’il ne serait pas candidat aux législatives anticipées des 24 et 25 février 2013. Il s’est toutefois dit prêt à “envisager” ensuite un nouveau mandat à la tête du gouvernement si des forces politiques adhérent à son programme de réformes le lui demandaient.

“J’ai pris cette initiative aussi parce que mes ministres et moi-même avons entendu de nombreuses personnes nous dire – que vous avez beaucoup taxé mais continuez car vous prenez des décisions, vous faites de la politique autrement”, affirme Mario Monti.

Sénateur à vie, Mario Monti, ne sera pas candidat à un mandat de député mais il est loin d’avoir quitté la scène politique selon cet analyste au Corriere della Sera :

“Si le centre-droit ou le centre-gauche remporte l‘élection mais sans majorité claire pour un gouvernement stable, il sera peut être nécessaire de choisir un autre Président du Conseil et Mario Monti pourrait être celui-là. Et il serait prêt à le faire. Parallèlement, Monti n’a pas fermé la voie vers le Quirinale, le palais présidentiel”.

Le Palazzo Chigi, siège du gouvernement ou le Quirinale, siège de la Présidence italienne qui sera libre en mai prochain, Mario Monti n’a pas encore choisi, les italiens non plus mais tous retiennent leur souffle pour 2013 sur fond de crise économique très difficile.