DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : l'émissaire internationale rencontre l'opposition autorisée


Syrie

Syrie : l'émissaire internationale rencontre l'opposition autorisée

A Damas, l‘émissaire international Lakhdar Brahimi a rencontré le Comité de coordination pour le changement national et démocratique (CCCND). Il s’agit d’une branche de l’opposition tolérée par le régime syrien, une branche pro-russe, défavorable à toute intervention militaire étrangère et qui n’a pas rallié la coalition de l’opposition.
Lakhdar Brahimi doit rencontrer cette semaine divers responsables syriens.

“Nous l’avons écouter parler de ses efforts pour aboutir à un accord international et notamment entre russes et américains, pour résoudre cette crise, il a mis l’accent sur la modération pour faire cesser la violence et sortir du conflit”, a déclaré Hassan Abdul Azim, coordinateur général du CCCND.

Le régime campe quant à lui sur les mêmes positions.
Conférence de presse du ministre syrien de l’Information Omran al-Zoubi :

“Tous ceux qui déposent les armes et se rendent en acceptant de se soummettre à la loi, sont les bienvenus en Syrie. En ce qui concerne les étrangers présents sur le territoire, il existe des sanctions qui seront appliquées au cas où ils seraient arrêtés.”

Enfin, après que des militants de l’opposition ont affirmé dimanche qu’une attaque au gaz toxique avait eu lieu à Homs, Israël a émis des doutes sur cette information, arguant qu’il n’y avait aucune preuve du recours aux armes chimiques par le régime syrien.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Sud-africains prient pour Madiba