DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Japon : Shinzo Abe redevient Premier ministre d'un pays en récession et surendetté


Japon

Japon : Shinzo Abe redevient Premier ministre d'un pays en récession et surendetté

C’est officiel, le conservateur Shinzo Abe est élu Premier ministre du Japon.
Symboliquement, le leader du parti Libéral-démocrate (PLD), vainqueur des législatives il y a dix jours, s’empare de la constitution.

Plus prosaïquement, le nouvel homme fort de la troisième puissance économique mondiale doit faire face à de considérables chantiers : juguler la récession, redonner le moral à ses concitoyens et reconstruire le nord-est du pays dévasté par le tsunami du 11 mars 2011.

“Par le présent document, déclare-t-il en se saisissant de la constitution, je forme un gouvernement qui va s’attaquer aux crises auxquelles est confronté le peuple japonais. L’accroissement de la puissance de notre nation va de pair avec une économie forte. Sans économie forte, pas d’assainissement des finances possible ni d’avenir pour le Japon.”

L‘économie s‘érige donc en priorité du programme politique de Shinzo Abe, il faut dire que la dette publique du Japon est de 240 %; par comparaison c’est le double de celle de la Grèce.
Le pays est par ailleurs confronté à une déflation constante et sinistre depuis 3 ans.
Tokyo devra donc contracter des emprunts et minorer ses différends avec Pékin, avec qui les échanges commerciaux ont dépassé 257 milliards d’euros en 2011.
Pour mener à bien ses projets politiques, le nouveau Premier ministre japonais peut compter sur une majorité parlementaire, mais s’il veut avoir les coudées franches, il lui faut aussi celle du Sénat, l‘élection est prévue l‘été prochain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le chef de la police militaire d'Assad fait défection