DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Centrafrique: la France n'a pas vocation à intervenir pour soutenir Bozizé


République Centrafricaine

Centrafrique: la France n'a pas vocation à intervenir pour soutenir Bozizé

En République centrafricaine, face à l’avancée des rebelles, le président François Bozizé semble de plus en plus isolé. Il a lancé ce jeudi un appel à l’aide en direction des Etats-Unis et de la France. Pas sûr qu’il soit entendu.

L’armée française dispose pourtant de 250 soldats à Bangui, la capitale. Mais ces hommes n’ont pas vocation à intervenir dans les affaires intérieures du pays. C’est le message répété ce jeudi par le président français, François Hollande, qui a souligné que les troupes françaises n‘étaient présentes que pour protéger les ressortissants français. Ils sont actuellement 1200 à vivre dans ce pays d’Afrique centrale. Pour eux, pas question d‘évacuer, pour l’heure.

Les rebelles se trouvent aujourd’hui aux portes de la capitale. En quelques semaines, ils ont pris le contrôle de plusieurs grandes villes. L’armée régulière, mal équipée, ne semble pas en mesure de stopper leur avancée. Même les dirigeants des pays voisins ne donnent pas l’impression de vouloir intervenir pour soutenir le régime de François Bozizé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Otages français : une vidéo d'Aqmi redonne espoir aux familles