Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Aurora Velez

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Aurora Velez

<p>Nous étions à 45 kilomètres de Phnom Pehn, au Cambodge, lorsque nous avons rencontré une jeune fille : elle s’appelait Ban Shrei Pitch. <br />  <br /> Elle n’avait que 13 ans, son regard était triste mais plein de détermination. Elle habitait dans une petite cabane en bois sur un sol de terre battue.<br />  <br /> Ses parents étaient morts et comme tant d’autres filles de sa région, elle s‘était retrouvée dès l‘âge de 8 ans, à devoir travailler dans les champs de jasmin. <br />  <br /> Son demi-frère, malade, ne pouvait plus s’occuper d’elle. Mais, par chance, Ban Shrei venait d‘être admise à Happy Chandara, un internat où elle pouvait étudier en khmer, français et anglais, du lundi au vendredi. Les week-ends elle rentrait chez son demi-frère. <br />  <br /> Pendant l’interview elle m’avait dit avec beaucoup de conviction : « un jour, je serais interprète ou médecin ». <br />  <br /> Nous l’avons raccompagné chez elle. Ils n’avaient rien à manger mais ils nous ont offert des fruits du seul arbre du jardin ainsi qu’un bracelet de jasmin. <br />  <br /> Vingt, vingt-cinq secondes dans un reportage et une embrassade sincère, pleine d’espoir, qui m’est resté, comme une marque indélébile, pour toute la vie.</p>