DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les enfants russes ne pourront plus être adoptés aux Etats-Unis

Vous lisez:

Les enfants russes ne pourront plus être adoptés aux Etats-Unis

Taille du texte Aa Aa

Jusqu’au bout les Américains en attente d’un orphelin russe auront espéré que Vladimir Poutine reviendrait sur sa décision. Mais le président a bien promulgué la loi très controversée interdisant l’adoption d’enfants russes aux Etats-Unis.
Le texte, qui entrera en vigueur le 1er janvier
mettra donc un terme aux 52 procédures en cours. Les enfants retrouveront des familles d’accueil en Russie, promet le Kremlin.

Cette loi a même été critiquée par le chef de la diplomatie russe. Pour Galina Sigayeva, responsable d’un orphelinat moscovite, c’est un drame humain : “Je pense que c’est très triste. Ce n’est un secret pour personne que la plupart des enfants sont adoptés par des gens aux Etats-Unis. Ces enfants qui vont désormais rester ici… Qui va les prendre maintenant ?”

Ce texte est une réponse à une loi Magnitski, votée par les Etats-Unis. “ce n’est pas surprenant qu’il y ait une mesure de rétorsion politique, du tac au tac, constate Rachel Denber, de Human Rights Watch. Ce qui est choquant c’est qu’ils utilisent, qu’ils jouent avec le bien-être d’enfants vulnérables pour justifier une punition politique. Et ça, ça doit cesser.”

Mi-décembre, Barack Obama s’est attiré les foudres de Moscou en promulgant
la “liste Magnitski”, une loi interdisant de séjour en Amérique les responsables russes impliqués dans la mort du juriste Sergueï Magnitski.

Cet avocat de 37 ans est mort en 2009 en prison, victime de violences, accusent ses proches. Il avait
avait été arrêté pour fraude fiscale après avoir dénoncé une machination financière ourdie selon lui par des responsables de la police et du fisc. Ce vendredi, le directeur adjoint de la prison, seul accusé dans ce décès suspect, a été relaxé.

Quand à l’avocat anti-corruption,
il fait toujours l’objet de poursuites, même après sa mort.