Skip to main content

Dernière Minute
  • France : le gouvernement annonce un déficit public à 3,8% du PIB en 2014, puis 3% en 2015 (AFP)
  • L’EU demande à la Russie d’user de son influence pour mettre fin aux kidnappings et aux assassinats dans l’est de l’Ukraine (Reuters)
  • MH370: des débris retrouvés sur une plage du sud-ouest de l’Australie et sont examinés par les enquêteurs
|

C’est un coup dur pour François Hollande : il n’y aura pas de taxation à 75% des revenus annuels supérieurs à 1 million d’euros en France. C‘était pourtant l’une des mesures les plus emblématiques du président, la plus contestée aussi, une mesure à forte valeur symbolique, une promesse de campagne : “C’est du patriotisme que d’accepter de payer un impôt supplémentaire pour que le pays se redresse. Et que ce soit les plus hauts revenus qui le fassent me paraît un bon exemple” disait-il au Salon de l’Agriculture à Paris.

Le conseil constitutionnel en a décidé autrement. Les sages estiment que cette disposition frappe les foyers fiscaux de façon inégale. Elle devait être prélevée auprès de chaque personne physique alors que l’impôt sur le revenu l’est “par foyer”.

Pour l’opposition de droite qui, avait saisi le Conseil, ce véto est du pain béni. Elle y voit un désaveu politique pour le chef de l’Etat.

François Hollande n’entend pas renoncer et demande à son Premier ministre de trouver un nouveau dispositif. Il devrait être présenté dans le cadre de la prochaine loi de Finances.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
|

Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?