DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pauvreté : les Grecs se chauffent au bois, malgré les risques


Grèce

Pauvreté : les Grecs se chauffent au bois, malgré les risques

La crise en Grèce se mesure désormais à la couleur du ciel à Athènes. Au dessus de la capitale, une brume, et une odeur tenace, celle du bois. Les habitants se résignent à utiliser ce mode de chauffage, car le prix du mazout a en effet doublé en deux ans. Les Grecs l’utilisent comme carburant dans les voitures, le diesel étant trop cher. C’est pour empêcher cela que le gouvernement a augmenté le prix du fioul.

Cela pourrait faire la fortune de ce marchand de bois. Mais George explique qu’avant ils étaient seulement trois ou quatre dans le quartier, et qu’ils sont 20 maintenant. Alors il faut baisser les prix pour garder les clients… George raconte aussi que les gens n’achètent plus par grande quantité, mais reviennent plusieurs fois.

Cette utilisation massive de bois n’est pas sans conséquence pour la santé. Les physiciens s’inquiètent des risques respiratoires. Les relevés prouvent qu’il y a trois ou quatre fois plus de particules dans l’air que la limite autorisée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La taxation à 75% annulée pour les Français les plus riches