DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Inde réclame justice après la mort d'une étudiante violée

Vous lisez:

L'Inde réclame justice après la mort d'une étudiante violée

Taille du texte Aa Aa

L’Inde est toujours sous le choc après la mort d’une étudiante, victime d’un viol collectif.
Partout dans le pays, les hommages se multiplient, tout comme les appels à la justice pour cette jeune femme de 23 ans dont le nom n’a jamais été donné. C’est aussi l’occasion pour beaucoup de dénoncer les violences faites aux femmes en toute impunité dans ce pays.

Cette attaque a fait explosé la colère, de nombreuses manifestations ont eu lieu, quelques affrontements aussi. A New Delhi la capitale, le centre-ville est en partie bouclé.

La dépouille de l‘étudiante a été brûlée dimanche conformément à la tradition hindoue. Elle s’est éteinte samedi à Singapour où elle avait été transportée dans un état critique.

“Nous condamnons fermement cette violence misogyne qui nous bouleverse explique une manifestante. Nous condamnons tous cet acte, nous sommes révoltés et en colère contre la place faite aux femmes dans ce pays démocratique.”

“Tant que les coupables ne seront pas condamnés à la peine de mort et que les jugements n’iront pas plus vite, ce mouvement se poursuivra” martèle un autre manifestant.

Le Premier ministre promet d’alourdir les peines pour les auteurs de crimes sexuels et de publier leurs photos et leurs noms. Et c’est en silence que ces femmes réclament une Inde plus sûre, sans préjugés ni misogynie.