DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

2012 entre violences, drames et espoirs de paix

Vous lisez:

2012 entre violences, drames et espoirs de paix

Taille du texte Aa Aa

Un panache de fumée envahit le ciel de Damas, un nouvel attentat vient de se produire. En ce mois de janvier 2012, cette attaque frappe le coeur d’un régime qui vacille après plusieurs mois de radicalisation et de victimes chaque jour, plus nombreuses.
Parmi les événements qui ont marqué l’année 2012, la Syrie est dramatiquement en première ligne. 2011 s‘était achevée sur une violente répression. Le bain de sang va durer.
Le massacre commis à Houla marque les esprits : plus de 50 enfants ont trouvé la mort. La communauté internationale condamne, enquête, mais peine à stopper le conflit en dépit des mises en garde à l’encontre de Bachar Al-Assad dont même les alliés annoncent la fin proche. Les réfugiés eux s’entassent aux portes du pays alors que des islamistes radicaux intègrent les rangs d’une opposition mieux armée.

Après le Printemps arabe, l’automne ?
Après la Tunisie, les islamistes accèdent au pouvoir en Egypte. Mohamed Morsi est élu président seize mois après la révolution et vingt jours après la condamnation à la prison à vie d’Hosni Moubarak. Mohamed Morsi doit composer avec ses partisans, mais aussi ses détracteurs et ses défis sont économiques, sociaux, religieux et politiques. La politique qu’il balaye d’un revers de la main : il limoge le conseil militaire, le procureur général s’arroge des pouvoirs élargis et déclenche de nouveaux affrontements. La place Tahrir redevient bouillante, les manifestations se déplacent jusqu’au palais présidentiel. De quoi donner l’impression d’un retour en arrière.

Au chapitre du printemps arabe, la Lybie où le désarmement des milices fragilise la paix en dépit de l’organisation des premières élections depuis soixante ans. Les libéraux l’emportent. Tous les espoirs sont permis.
Mais le 11 septembre dernier, quatre fonctionnaires américains dont l’ambassadeur Christopher Stevens sont tués dans l’attaque du consulat à Benghazi. Un assaut qui porte la marque d’Al-Qaida et qui discrédite le pouvoir lybien.

Conflit dans le Nord du Mali

Aux portes de la Libye, on trouve le Mali où un putsch destitue le président. Au nord, les rebelles touaregs en profitent, chassent les troupes gouvernementales et opèrent une scission du pays. Au nord toujours, les islamistes radicaux appliquent la charia et détruisent les mausolées de Tombouctou, classés patrimoine mondial de l’humanité. Les pays africains planifient une intervention militaire, elle est prévue pour 2013.

Dans de nombreux pays, les urnes ont porté les islamistes au pouvoir. Mais certains craignent que l’automne succède au printemps avec un fondamentalisme religieux aussi autoritaire que les dictatures qui l’ont précédé. La crispation est réelle, à l’instar des violences qui enflamment le monde arabe après la diffusion d’un film anti-islam.

Proche-Orient : offensive israélienne et acte de naissance de la Palestine

L’assassinat d’Ahmed Jaabari, chef militaire du Hamas, marque le début d’une offensive israélienne de huit jours. L’objectif de l’opération “Pilier de défense” est d’affaiblir le mouvement islamiste au pouvoir à Gaza. Mais ce dernier sort renforcé du conflit, notamment sur le plan diplomatique.

Un vote à l’Assemblée générale de l’ONU donne un véritable acte de naissance à la Palestine, 65 ans après sa partition. Une décision accueillie par une salve d’applaudissements et par une euphorie générale à Ramallah.

Le Costa Concordia prend l’eau

De l’autre côté de la Méditerranée, au début de l’année, on prend dramatiquement l’eau. Un gigantesque paquebot de croisière s’approche trop près des côtes et heurte le récif de l‘île du Giglio en Italie. L’eau s’engouffre, l‘évacuation est chaotique. Le bilan est terrible : 32 morts dont deux disparus. Aujourd’hui, le Costa Concordia défigure le paysage et le capitaine se retrouve principal accusé d’un procès qui s’annonce fleuve.

Poutine de retour au Kremlin

En Russie, la Fédération doit élire son nouveau président. Le sortant Dmitri Medvedev n’est pas candidat. Vladimir Poutine qui a déjà occupé ce poste de 2000 à 2008 porte la candidature du parti présidentiel, Russie unie. Il est réélu avec plus de 60% des suffrages au cours d’un scrutin qui aura été contesté en amont, mais également après son déroulement.

Accident dramatique en Suisse

Le 13 mars, un autocar qui transporte 46 enfants de retour de classe de neige percute de plein fouet un mur en béton d’un tunnel autoroutier. Le bilan est terrible : 22 enfants et six adultes périssent dans l’accident le plus grave que la Suisse ait jamais connu.

L’affaire Merah suscite l’incompréhension

En France, Mohamed Merah tue sept personnes en quelques jours : trois militaires, un professeur et trois enfants d’une école juive de Toulouse. Le siège de son appartement se soldera par la mort du terroriste avec cette ultime interrogation : comment un petit délinquant a-t-il pu déjouer toute surveillance policière et semer la terreur au nom du Jihad ?

Aung San Suu Kyi élue au parlement birman

En avril en Birmanie, une femme entre au parlement. Elue députée un mois plus tôt, Aung San Suu Kyi prête serment. C’est le symbole d’une nouvelle étape de la longue marche vers la démocratie. Fin juin, la “Dame de Rangoon” récupérera son prix Nobel de la Paix qu’elle n’avait pu venir chercher 21 ans plus tôt.

Suite : Une année de crise, de changements politiques et de découvertes