DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En Syrie, 2012 s'achève comme elle avait commencé: dans la violence


Syrie

En Syrie, 2012 s'achève comme elle avait commencé: dans la violence

2012 s’achève en Syrie avec toujours les mêmes images : des bombardements, des destructions et une liste des victimes qui ne cesse de s’allonger.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), une ONG proche de l’opposition, affirme qu’une trentaine de cadavres ont été découverts ce dimanche dans la banlieue de Damas. Ces cadavres portaient des marque de torture.

Les affrontements entre les rebelles et les troupes de Bachar al-Assad ont lieu dans certains quartiers autour de la capitale, mais aussi à Homs, à Alep, à Idlib…

Cela fera bientôt deux ans que l’insurrection a commencé. Les violences ont amené plus de 500 000 Syriens à fuir et à trouver refuge dans les pays voisins. Selon l’ONU, ce chiffre pourrait doubler dans les prochains mois, si aucune solution n’est envisagée.

L‘émissaire de l’ONU et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi a annoncé avoir élaboré un plan de paix, notamment avec la Russie. On ignore les détails de ce plan, mais il serait question d’instaurer un cessez-le-feu et de mettre sur pied un gouvernement de transition. Jusqu‘à présent, les efforts diplomatiques pour faire taire les armes n’ont pas abouti.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hillary Clinton, la diplomatie à cent à l'heure