DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Principal voeu dans le monde, que la crise prenne fin

Vous lisez:

Principal voeu dans le monde, que la crise prenne fin

Taille du texte Aa Aa

Puisque la fin de leur monde n’a pas eu lieu en
2012, les Terriens en ont repris pour un an ! Un million de personnes ont accueilli 2013 dans la joie sur Times Square à New York. A Londres, Big Ben, irremplaçable, a sonné comme il se doit. Puis le London Eye a craché un énorme feu d’artifices au dessus de la Tamise, applaudi par 250.000 spectateurs. Pour la capitale britannique, il fallait clore en beauté une année 2012 marquée par des moments forts, comme les Jeux Olympiques et le jubilé de la reine d’Angleterre.

Berlin n’a pas non plus lésiné sur les moyens pour fêter la nouvelle année. Sous la Porte de Brandebourg, plus d’un million de personnes ont assisté à un show musical animé par 260 artistes.
A Madrid, même si le coeur n’y était pas toujours, des milliers d’Espagnols et de touristes se sont rassemblés sur la grande place de la Puerta del Sol.
Des jeunes femmes ont émis différents voeux, surtout que la crise s’arrête, ou bien elles ont passé de simples messages d’amour. “Qu’on en finisse avec la crise !” s’est exclamé un jeune Espagnol. Et de questionner le Premier ministre: “Où est l’argent ?” Malgré la gravité de cette crise économique en Grèce, Athènes n’a pas renoncé à la tradition du feu d’artifice. Après le relèvement de la note de la dette grecque, le pays peut respirer un peu.