DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tension en Cisjordanie

Vous lisez:

Tension en Cisjordanie

Taille du texte Aa Aa

Dans le nord, à Tamoun, des heurts ont éclaté entre villageois et Tsahal. A l’origine de ces échauffourées, des soldats israéliens déguisés en marchands de rue venus interpeller un militant du Jihad Islamique.

Non loin de là, près de Naplouse, d’autres affrontements ont éclaté entre des Palestiniens et des colons qui ont déracinés les plants d’oliviers appartenant aux villageois.

Dans le sud, près de Hébron, d’autres colons israéliens sont soupçonnés d’avoir incendié un véhicule palestinien et tagué des insultes racistes sur les murs du village de Beit Omar.

Enfin à Jérusalem, la municipalité a décidé de détruire plusieurs constructions palestiniennes, dont la maison de Rafat al Issawi. “Nous avons été surpris à cinq heures et demi du matin par des soldats qui frappaient à notre porte pour démolir la maison. Ils l’ont fait puis ils sont partis. Je n’ai pas été prévenu qu’ils voulaient la démolir”.

Rafat est le frère d’un prisonnier palestinien de l’Etat hébreu. Un détenu en grève de la faim pour réclamer sa remise en liberté.