DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

USA : accord in extremis sur le mur budgétaire au Congrès


Etats-Unis

USA : accord in extremis sur le mur budgétaire au Congrès

Le fiscal cliff, le fameux mur budgétaire, cette épée de Damoclès qui menaçait de replonger la première économie mondiale dans la récession a été évité de justesse au Congrès.

Première étape pour échapper à la cure d’austérité forcée grâce à un compromis, obtenu, comme souvent entre démocrates et républicains, de haute lutte : ils se sont finalement accordés sur une hausse des impôts des plus aisés et un report de deux mois dans les coupes budgétaires.

“J’aurais préféré aboutir à un meilleur accord pour résoudre ce problème, de meilleures négociations, un plus grand consensus, appelez ça comme vous voulez, quelque chose qui résolve notre déficit d’une manière équilibrée et responsable” a déclaré Barack Obama.

Le texte doit encore être adoptée par les deux instances législatives : la Chambre des représentants, aux mains des républicains, et le Sénat, à majorité démocrate, et ce avant minuit, heure locale, et heure d’entrée en vigueur de 600
milliards de dollars de hausses d’impôts et de coupes budgétaires… Automatiques.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Pakistan libère à nouveau des prisonniers talibans