DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Buenos Aires réclame des négociations sur les Malouines, Londres s'y oppose

Vous lisez:

Buenos Aires réclame des négociations sur les Malouines, Londres s'y oppose

Taille du texte Aa Aa

Regain de tension autour des îles Malouines, dans l’océan Atlantique sud, un archipel sous tutelle britannique mais revendiqué par l’Argentine. Ce jeudi, la présidente argentine Cristina Kirchner a publié dans la presse britannique une lettre dans laquelle elle réclame l’ouverture de discussions sur la souveraineté de ces îles. Elle fait notamment référence à des résolutions prises par l’ONU appelant à une solution négociée.

Londres a toujours refusé de telles négociations, estimant que c’est aux seuls habitants de décider de leur destin politique. Le Premier ministre britannique David Cameron a d’ailleurs réaffirmé cette position ce jeudi. “L’avenir de ces îles ne dépend que de ses habitants, des gens qui y vivent, a-t-il souligné. A chaque fois qu’on leur a demandé leur avis, ils ont dit qu’ils voulaient rester dans le giron britannique. Un référendum va avoir lieu cette année. J’espère que la présidente argentine reconnaîtra le résultat de ce référendum et respectera le choix des habitants. Tant qu’ils choisiront de rester britanniques, ils auront mon soutien le plus total”.

C’est le 10 et 11 mars prochain que les habitants de cet archipel seront invités à se prononcer sur leur avenir, dire s’ils veulent rester britanniques ou changer de statut.

Ce référendum interviendra un peu plus de 30 ans après la guerre qui a opposé la Grande-Bretagne et l’Argentine. C‘était au printemps 1982. Le conflit s’est conclu par une victoire britannique. Près d’un milliers d’hommes sont morts, dont les deux tiers étaient des militaires argentins.