DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Centrafrique: situation stabilisée sur le terrain, négociations la semaine prochaine


République Centrafricaine

Centrafrique: situation stabilisée sur le terrain, négociations la semaine prochaine

En Centrafrique, une force multinationale a pris position à Damara, à 75 kilomètres de Bangui. Ces troupes, composées de soldats camerounais, gabonais, congolais et surtout tchadiens, ont pour mission de bloquer la progression des rebelles du Séléka, venus du nord et de l’est du pays.

Le général Jean-Félix Akaga est le chef de la Force multinationale d’Afrique centrale (Fomac). “Si la rébellion venait à s’approcher de Damara, elle sait qu’elle va rencontrer une force qui va réagir, affirme-t-il. Je peux vous assurer que Damara est tenue et que Bangui est bien sécurisée”.

En acceptant d’envoyer des hommes en République centrafricaine, les chefs d’Etat de la région apportent un répit au président Bozizé. Un répit qui permet d’ailleurs aux réfugiés de revenir à Bangui. Ils avaient fui la capitale ces derniers jours, craignant une attaque des rebelles.

Pour sortir de la crise, des négociations sont prévues la semaine prochaine à Libreville au Gabon. Le principe a été accepté par les deux parties, même si les rebelles posent toujours comme exigence le départ de François Bozizé.

Ce mercedi, le chef de l’Etat a annoncé avoir limogé le ministre de la Défense, qui n’est autre que son fils, ainsi que le chef d’Etat-major de l’armée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Italie : Monti se pose en réformiste