DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chavez très malade, la succession se prépare en coulisse

monde

Chavez très malade, la succession se prépare en coulisse

Publicité

Difficile de croire que le président Chavez pourra prêter serment le 10 janvier pour son troisième mandat à la tête du Vénézuela. A Cuba, Hugo Chavez lutte contre une grave infection pulmonaire, survenue après son opération du cancer le 11 décembre. Face à ces nouvelles alarmantes sur sa santé, le vice-président Nicolas Maduro tente de rassurer : “Le président Chavez est conscient de toutes les circonstances qu’il traverse, qui sont des circonstances complexes. Il est conscient de la bataille qu’il mène, et il a gardé son esprit combatif comme toujours, avec la force qu’il a toujours eue, avec l‘énergie qu’il a toujours eue, avec confiance et sécurité, et c’est ce qu’il nous a demandé de vous dire.”

Mais en coulisse, on prépare la transition : la rumeur court que le vice-président et le président de l’assemblée nationale, seraient tous les deux sur les rangs. C’est un de trop.

Le ministre de l’Information accuse d’ailleurs les médias internationaux de vouloir déstabiliser le pays, en menant une guerre psychologique à propos de la santé du président.

A Caracas, la capitale du Vénézuela, Hugo Chavez est considéré comme un dictateur par l’opposition, mais reste un héros, spécialement pour les plus pauvres : “Chavez meurt, mais pas la révolution, la révolution continue, dit une femme, nous sommes tous des révolutionnaires.”
“Il faut attendre, rajoute un homme, on doit attendre pour voir ce qui va se passer.”

Selon la loi, si le président ne peut assumer son rôle, c’est au président de l’assemblée nationale d’assurer l’intérim, et de convoquer des élections anticipées dans les 30 jours.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article