Skip to main content

Dernière Minute
  • Poutine: Le recours à l’armée dans l’est de l’Ukraine est un crime sérieux contre son propre peuple (AFP)
  • Ukraine: “jusqu‘à cinq” insurgés tués à Sloviansk (ministère de l’Intérieur), selon l’AFP
  • La Turquie “poursuit sa politique de déni total” du génocide arménien (président arménien)
  • Ukraine: ordre aux civils d‘évacuer la mairie de Slaviansk (porte-parole séparatiste), selon l’AFP
|

Les cendres de l‘étudiante victime d’un viol collectif à la mi-décembre ont été dispersées dans les eaux du Gange. Une cérémonie dans la plus stricte intimité dans sa région natale de Ballia dans l’Etat de l’Uttar Pradesh. L’agression et la mort de la jeune femme de 23 ans ont suscité une immense émotion dans le pays. Cinq des six agresseurs présumés, âgés de 17 à 35 ans ont été inculpés jeudi, ils encourrent la peine de mort, une sentence soutenue par le père de la victime :
“Le pays tout entier réclame que ces monstres soient pendus, je suis entièrement d’accord. L’accusé mineur ne doit pas être acquitté, la loi doit être modifiée pour qu’il puisse être condamné à mort. La peine pour les crimes odieux doit être identique quel que soit l‘âge des accusés “.

Le père de la jeune Indienne soutient par ailleurs une initiative visant à donner le nom de sa fille à une nouvelle loi réprimant plus sévèrement les agressions sexuelles.
Des lois plus sévères, des procédures judiciaires plus rapides, une meilleure protection des femmes, c’est ce que réclament ces manifestants à New Dehli. Le gouvernement a promis de mettre fin à cette spirale de la violence. En Inde, un viol est signalé en moyenne toutes les 20 minutes.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
|

Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?