DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'opposition adresse une fin de non-recevoir à Assad


Syrie

L'opposition adresse une fin de non-recevoir à Assad

Le discours du président syrien a rencontré un vif succès auprès de ses supporters réunis dans des cafés de Damas, il n’en va pas de même pour l’opposition.

Bachar al-Assad propose la tenue d’un “dialogue national” mais souhaite au préalable un désarmement des rebelles et la fin des opérations qu’il qualifie de “terroristes”.

Pas question, a rétorqué la coalition de l’opposition qui refuse d’entamer la moindre négociation avant le départ du chef de l’Etat.

“Le président syrien Bachar al-Assad a dit qu’il restera au pouvoir et qu’il souhaite que l’opposition engage un dialogue avec lui. Mais comment a-t-il pu un instant croire que nous étions disposés à discuter avec un criminel, un assassin, un homme qui ne respecte pas la loi, s’interroge l’opposant syrien Haitham al-Maleh.”

Les réactions diplomatiques ont elles aussi été nombreuses. Le ministre britannique des affaires étrangères a par exemple estimé que ce discours allait “au-delà de l’hypocrisie”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Centrafrique : la rébellion confirme ses revendications