DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Israel : le bloc de droite de Netanyahu donné vainqueur

Vous lisez:

Israel : le bloc de droite de Netanyahu donné vainqueur

Taille du texte Aa Aa

La victoire de la coalition Netanyahu-Lieberman aux élections anticipées du 22 janvier en Israel ne fait pratiquement pas de doutes. En nombre de sièges, l’alliance de gouvernement entre le Likoud du Premier ministre sortant, Benjamin Netanyahu, et l’Israel Beitnu de l’ancien ministre des
Affaires étrangères Avigdor Lieberman obtiendra
35-37 sièges sur 120 à la Knessset, selon les sondages.

Mais, quand est née l’alliance avec le parti de l’ultra-nationaliste Avigdor Lieberman en octobre dernier, on la créditait de 43 élus. Une érosion des intentions de vote de l‘électorat de droite qui s’explique par la poussée à la droite de la droite du Bayot Yehudi du millionnaire et ancien colon Naftali Bennett, un parti qui prône l’annexion d’une partie de la Cisjordanie occupée. Les sondages le donnent en deuxième position avec 18 sièges le soir du 22 janvier.

Netanyahu est aussi confronté au défi des formations du centre et de la gauche.

L’ex-ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni
propose, sans succès pour l’instant, un Front commun entre son parti centriste Hatenuah, l’autre formation centriste du journaliste Yair Lapid, le Yesh Atid, et le parti Travailliste. Ensemble ils seraient crédités de plus de 40 sièges, car ils entraîneraient les indécis.

Une alliance qui reste bien hypothétique, la chef de file travailliste, l’ex-journaliste Shelly Yachimovich
rejette la stratégie de Livni selon laquelle, si ce bloc de centre-gauche perdait les élections, il pourrait entrer dans un gouvernement dirigé par Netanyahu pour barrer la route aux partis religieux et à l’extrême-droite.

En Israel, les électeur votent pour une liste au parlement. Le président charge ensuite le chef de la liste qui a remporté le plus de voix de former le gouvernement. Jusqu‘à présent aucune formation n’a réussi à gagner seule les élections législatives, le 22 janvier ne fera sûrement pas l’exception.