DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La situation demeure extrêmement tendue à Belfast


Royaume-Uni

La situation demeure extrêmement tendue à Belfast

Une quatrième nuit consécutive de violences a éclaté dans la capitale de la province britannique d’Irlande du Nord. A l’origine de ces troubles, la décision début décembre du conseil municipal, dominé par les nationalistes, de ne plus faire flotter en permanence le drapeau britannique sur la mairie. Décision qui a entraîné la colère des partisans de l’union avec le Royaume-Uni.

Cette nuit, les manifestants unionistes ont jeté notamment des briques, des bouteilles et des fumigènes en direction des forces de l’ordre. Ceux-ci ont même rapporté que des coups de feu avaient été tirés la veille dans leur direction. Ces violences ont déjà fait 52 blessés parmi les policiers. Quelque 70 personnes ont par ailleurs été interpellées.

Des discussions ont débuté entre les représentants politiques et religieux pour tenter de mettre un terme à ces troubles, les plus graves en Irlande du Nord depuis l’accord de paix de 1998. Le Parti unioniste démocrate (DUP) a lancé un appel au calme. Mais l’absence de leader dans les rangs des manifestants rend difficile pour l’instant toute tentative de négociation.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

30 000 ha brûlés dans les incendies en Tasmanie