DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le coup d'envoi du procès d'un viol collectif en Inde intensifie les tensions

Vous lisez:

Le coup d'envoi du procès d'un viol collectif en Inde intensifie les tensions

Taille du texte Aa Aa

Un leader religieux a provoqué hier une vive polémique dans tout le pays en osant évoquer la responsabilité de la victime dans ce crime.

Ses propos ont suscité une forte mobilisation pour dénoncer une attitude portant atteinte aux droits des femmes alors que l’Inde connaît un viol toutes les 20 minutes. Le contexte est éminemment explosif après l’enlèvement, le viol et le meurtre d’une étudiante de 23 ans le 16 décembre dans un autobus.

Les auteurs présumés, cinq sur six ont commencé hier à comparaître à huis clos. Le 6ème sera jugé devant une juridiction pour mineurs. Parmi les cinq majeurs, deux auraient offert de collaborer avec la justice, en qualité de témoins, en échange d’une peine plus clémente.

Leur défense a été difficile à assurer. Nombres d’avocats ayant refusé estimant que cela aurait été “immoral”. L’un des procureurs chargés du dossier a réclamé la peine capitale étant donné la “nature ignoble et atroce” du crime.

Le père de la victime a tenu à révéler le vrai nom de sa fille contrairement à la loi indienne qui l’interdit pour assurer sa protection.

Le ministre de la justice s’est lui engagé à accélérer les procédures en créant six tribunaux spéciaux.