DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Eglise catholique allemande rompt sa collaboration avec un chercheur qui enquêtait sur la pédophilie

Vous lisez:

L'Eglise catholique allemande rompt sa collaboration avec un chercheur qui enquêtait sur la pédophilie

Taille du texte Aa Aa

En juillet 2011, la conférence épiscopale allemande avait annoncé l’ouverture complète des archives de près d’une trentaine de ses diocèses à un groupe de chercheurs emmenés par le Professeur Christian Pfeiffer. Mais ce dernier va être remplacé. L’Eglise a annoncé être à la recherche d’un nouveau partenaire. “L’enquête destinée à élucider les affaires liées aux abus sexuels au sein de l’Eglise catholique sera poursuivie avec ou sans Christian Pfeiffer”, a assuré le porte-parole de la Conférence épiscopale. “Mais nous arrêtons là notre collaboration avec ce dernier car la confiance mutuelle est totalement brisée”, a ajouté Matthias Kopp.

L’intéressé se défend. Christian Pfeiffer rejette la responsabilité de cette rupture sur l’attitude de certains prélats. Selon lui, “ce projet a échoué en raison de la volonté de l‘Église catholique de contrôler et de censurer, des évêques allemands, lui ayant notamment demandé de soumettre toutes ses recherches pour approbation avant une éventuelle publication”.

Ancienne victime d’abus sexuels, Norbert Denef affirme depuis des année avoir été payé autrefois par l’Eglise pour se taire.

Aujourd’hui, il compare cette enquête à “un fonctionnement mafieux où les concernés veulent eux-mêmes enquêter sur leurs crimes. Or, selon lui, ces crimes ne peuvent être élucidés que de l’extérieur”.

Fondateur d’un site internet pour les victimes d’abus sexuels commis par des prêtres, Norbert Denef a appelé les plaignants à se mobiliser pour la réussite de l’enquête.