DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le centre et la gauche échouent à former un front anti-Netanyahu en Israël

Vous lisez:

Le centre et la gauche échouent à former un front anti-Netanyahu en Israël

Taille du texte Aa Aa

Tizipi Livni est de retour sur le front de la politique israélienne. L’ancienne ministre des Affaires étrangères se présente aux élections sous la bannière de la lutte pour la paix avec les Palestiniens et comme une alternative centriste au gouvernement sortant de droite.

Après avoir perdu le leadership de Kadima en mars 2012 et renoncé à son siège, elle a fondé sa propre formation centriste, Hatnua, Le Mouvement, pour se présenter devant les électeurs : “Il y a malheureusement un vide de valeurs sur l‘échiquier politique israélien. Je pense qu’il est nécessaire d’avoir une représentation politique et je crois que j’ai la vision et l’expérience pour remplacer Netanyahu.”

C’est en 2006 que Tzipi Livni devient ministre des Affaires étrangères d’Israël sous le gouvernement du Premier ministre de Kadima, Ehud Olmert.

Elue pour la première fois en 1999 sous la bannière du Likoud, elle avait suivi Ariel Sharon en 2005 pour former Kadima, suite au désengagement israélien de Gaza auquel s’opposait l’aile droite du Likoud menée alors par Benjamin Netanyahu.

Partisane du dialogue avec les Palestiens, Tzipi Livni a aussi défendu la solution de deux Etats lorsqu’elle est chargée de diriger les négociations de paix, mais elle échoue.

Avocate de formation, ancien agent du Mossad et mère de deux enfants, Tzipi Livni a 54 ans.
Pour ces élections, elle n’a pas réussi à convaincre le centre et la gauche de faire front commun pour barrer la route du gouvernement aux extrémistes.

Mais pour la tête de liste du Parti travailliste, Shelly Yachimovich, la priorité n’est pas de siéger dans un gouvernement avec Benjamin Netanyahu. Pour ces élections, elle a surtout fait campagne pour les réformes économiques et sociales.

Shelly Yachimovich est nouvelle en politique : elle commence sa carrière en 2006 et se fait élire chef du Parti travailliste fin 2011. Les Israéliens la connaissaient surtout pour son passé de journaliste à la télévision et à la radio. Un passé qu’elle partage avec Yaïr Lapid, fondateur du parti centriste Yesh Atid.

En l’espace de quelques mois, il est passé du statut de présentateur vedette au rang d‘étoile montante de la politique israélienne. Son offre de fusion avec le parti de Tzipi Livni n’a pas eu d‘écho, mais à 49 ans, cet ancien athlète pourrait se révéler être un partenaire de choix pour le Likoud lorsque celui-ci aura à trouver un partenaire de coalition pour gouverner.