DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Palestiniens : sur le chemin de la réconciliation


monde

Palestiniens : sur le chemin de la réconciliation

C’est l’image du rapprochement entre les frères ennemis palestiniens. Pour la première fois depuis 2007, le Hamas a autorisé le Fatah à fêter le 48e anniversaire de sa fondation dans Gaza. La paralysie des négociations de paix avec Israel et les bombardements de l’opération “Pilier de défense” ont vraisemblablement renforcé les liens de solidarité entre les deux partis palestiniens.

Depuis Ramallah, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a pu s’adresser à la télévision à tous les palestiniens : “Nous devons travailler ensemble, dans l’unité, il n’y a pas de meilleur option que l’unité pour réussir à atteindre nos ambitons nationales.”

Même volonté d’apaisement affichée du coté du Hamas. Le porte-parole du mouvement islamiste a Gaza, Sami Abu Zuhri : “Nous considérons que c’est un succès pour le Hamas comme pour le Fatah, ce climat positif est une vrai pas en avant pour parvenir à l’unité palestinienne.”

La page ouverte en juin 2007 semble tournée. Cette année-là, la rivalité et les profondes différences entre le Hamas et le Fatah éclatent violemment à Gaza. L‘épisode est tellement violent qu’on parle de guerre civile, que le Hamas finit par remporter en prenant un par un tous les bastions du Fatah à Gaza.

Mais le “Printemps arabe” de 2011 vient changer la donne, et bousculer les dirigeants palestiniens. Le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mechaal, quitte son exil de Damas pour le Caire et rencontre le président Mahmoud Abbas dans la capitale égyptienne pour enterrer la hâche de guerre.

“Au nom du Hamas, je vous annonce que nous sommes prêts, et nous sommes déterminés à payer n’importe quel prix pour parvenir à la réconciliation définitive, pour que les textes deviennent réalité.” dira-t-il.

La reconnaissance de la Palestine comme Etat observateur de l’ONU, réclamée par Mahmoud Abbas, a remonté le moral des Palestiniens et en même temps, contribué à rapprocher les deux mouvements, le Fatah et le Hamas.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les rebelles syriens libèrent 48 otages iraniens