Skip to main content

Dernière Minute
  • L’armée de l’air jordanienne détruit des blindés venant de Syrie (officiels jordaniens via AFP)
  • Deux militaires ukrainiens capturés par des inconnus armés dans l’Est (Kiev) AFP
  • La Russie rejette les “accusations gratuites” de la France à propos de l’Ukraine (ministère) AFP
| Partager cet article
|

Le graphisme définitif du nouveau billet de 5 euros vient d’être dévoilé ce jeudi au Archäologisches Museum de Francfort. Cette présentation fait suite à l’annonce le 8 novembre dernier de Mario Draghi, le président BCE, de renouveler progressivement la première série de billets mis en circulation le premier janvier 2002.

La plus petite des coupures est donc la première à être présentée au public. Ce nouveau billet sera mis en circulation dès mai 2013 dans la zone Euro. Les autres billets le seront progressivement, dans l’ordre croissant de leur valeur numéraire. Aucune date précise n’a pour l’instant été communiquée par la BCE.

Ce billet de 5 euros est le premier d’une série baptisée « Europe », en référence à la figure de la mythologie grecque. Europe était une princesse phénicienne, fille d’Agénor le roi de Tyr, qui fut séduite et enlevée par Zeus, alors métamorphosé en taureau, pour être ensuite conduite en Crète. Trois enfants naquirent de leur union.

Humaniser les billets

Le visage d’Europe est présent sur les nouveaux billets à deux reprises, sous forme d’hologramme et de filigrane. Selon les autorités de la BCE, la volonté de faire figurer le visage d’Europe, allégorie du continent européen, donne une touche plus humaine aux billets et renforce le sentiment d’appartenance à un même ensemble.
Un vase exposé au musée du Louvre à Paris a servi de modèle. Une représentation d’Europe figure sur cette céramique, veille de plus de 2000 ans.


Le vase du Louvre


Représentation d’Europe sur ce détail du vase

Le thème principal « Époques et styles architecturaux », déjà présent sur l’ancienne série, a été reconduit. L’apparence des nouveaux billets propose une nouvelle interprétation de cette thématique, en mettant en valeur l‘évolution et la richesse du patrimoine architectural européen à travers les âges. L’artiste retenu pour réaliser cette nouvelle série de billet est le Berlinois Reihold Gerstetter, « auteur » des derniers Deutsch Marks mis en circulation. Les précédents codes couleurs sont également conservés.


Code couleur et styles architecturaux représentés sur les coupures

– Billet de 5 :
• Couleur : gris
• Style architectural : classique
– Billet de 10
• Couleur : rouge
• Style architectural : roman
– Billet de 20
• Couleur, bleu
• Style architectural : gothique
– Billet de 50
• Couleur : orange
• Style architectural : Renaissance
– Billet de 100
• Couleur : vert
• Style architectural : baroque et rococo
– Billet de 200
• Couleur : brun-jaune
• Style architectural : architecture du XXe siècle utilisant le fer et le verre – Billet de 500
• Couleur : violet
• Style architectural : architecture du XXe siècle



Les autres nouveautés sont l’apparition de la traduction en cyrillique du terme “euro” et la présence de la signature de Mario Draghi, le troisième président de la Banque centrale européenne.

Des billets plus sûrs

Dix ans déjà que les premiers billets sont en circulation dans la zone euro. Présentée comme difficilement falsifiable lors de son lancement, la première série de billets n’a pas été exempte de contrefaçons. En la matière, le billet de 5 euros est l’un des moins touchés. Les plus contrefaits, selon des chiffres fournis par la BCE sont les billets de 20 et 50 euros. En effet, sur la totalité des billets contrefaits retirés de la circulation par les autorités bancaires européennes, ces coupures ont représenté 77% du total (42,5% pour le billet de 20 et 34,5% pour le billet de 50).

Ainsi pour renforcer leur sécurité, les nouveaux billets de la série « Europe » comportent trois nouveaux dispositifs. Outre le filigrane – visible par transparence – et l’hologramme – visible en inclinant le billet – représentant Europe déjà évoqués, un nombre brillant « le nombre Émeraude » situé en bas à gauche de la coupure complète le nouveau dispositif.


Le filigrane représentant Europe


L’hologramme

Selon la BCE, « ces nouveaux signes de sécurité portent les billets à la pointe du progrès technique en ce qui concerne la reproduction des images et assurent leur protection contre la contrefaçon».

Plus solide et résistant

Les nouveaux billets seront également plus résistants. Selon la BCE, leur durée de vie sera bien supérieure à celle de la première série.

Les anciens et les nouveaux billets de 5 euros



Les anciens (2002)



Les nouveaux (2012)

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
| Partager cet article
|

Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?