DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Donner la priorité aux victimes


u talk

Donner la priorité aux victimes

Avec l’ ISEG

Cathy, Toulouse (France) :

“Si je suis victime d’une agression ou d’un vol avec violence dans un pays de l’Union européenne, comment obtenir de l’aide ?”

La réponse de Viviane Reding, Commissaire européenne en charge de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté :

“Lorsque j’ai analysé la façon dont notre système judiciaire fonctionne dans toute l’Europe, j’ai été très choquée de voir que toute l’action se concentre sur l’accusé : l’individu qui est soupçonné d’avoir fait quelque chose de mal à un autre. Mais la personne touchée – la victime – n’apparaît nulle part ou n’est pas assez représentée et surtout, si quelqu’un est victime d’un crime dans un pays voisin dont il ou elle ne parle pas la langue, ne connaît pas le système, ne sait pas comment communiquer avec la police, l’hôpital ou le juge, c’est un cauchemar !

C’est pourquoi avec les ministres de la justice des 27 Etats membres et le Parlement européen, nous avons adopté une nouvelle loi européenne renforçant les droits des victimes. Elle sera désormais appliquée dans les Etats membres de telle sorte qu’une personne victime d’un crime, d’un accident ou d’une attaque terroriste sera aidée, aura le statut de victime, et pas seulement la personne touchée, mais aussi sa famille qui souffre avec elle. Donc plus personne en Europe – aucun citoyen européen – qui deviendrait une victime n’aura le sentiment d‘être abandonné à son sort.”

Si vous voulez vous aussi poser une question dans U talk, vous pouvez cliquer sur le bouton ci-dessous.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

u talk

L'élargissement de l'UE et la question de la candidature turque