DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

François Hollande confirme l’intervention militaire française au Mali


France

François Hollande confirme l’intervention militaire française au Mali

Lors d’une déclaration faite en direct du palais de l’Elysée, le président François Hollande a confirmé ce vendredi soir que des militaires français sont intervenus, dans “l’après-midi”, en soutien des forces gouvernementales maliennes pour repousser les groupes armées islamistes qui menacent le pays.

La France reconnaît donc une intervention militaire ce vendredi au Mali, où les forces gouvernementales peinent à contenir l’avancée des insurgés islamistes, qui ont pris la ville de Konna. Les rebelles envisagent désormais d’attaquer Mopti, qui constitue le dernier rempart entre le nord désertique, qu’ils contrôlent, et le sud. 

Le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, avait demandé l’aide militaire à la France qui lui a donc répondu favorablement. “J’ai répondu à la demande d’aide du président du Mali, appuyé par les pays africains de l’Ouest. Il y va de l’existence même de cet État ami, le Mali, de la sécurité de sa population et de celle également de nos ressortissants. En conséquence, les forces armées françaises ont apporté cet après-midi leur soutien aux unités maliennes pour lutter contre ces éléments terroristes”, a déclaré notamment le président français François Hollande dans une déclaration faite depuis l‘Élysée.
 
La France devient la première puissance étrangère à intervenir militairement dans la crise malienne. Une intervention réalisée dans le cadre de la résolution approuvée le mois dernier par les Nations Unies.

L’opération durera le temps nécessaire selon le chef d’Etat. Enfin, François Hollande a ajouté que le parlementent français sera “saisi dès lundi” prochain sur cette question.

D’autre part, le compte twitter officiel officiel de la présidence malienne indique que le président Dioncounda Traoré se rendra à Paris et à Bruxelles du 14 au 18 janvier procahins pour rencontrer François Hollande, José Manuel Barroso ainsi que Catherine Ashton.


(Avec agences)

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Suisse : le festival de jazz de Montreux est orphelin