DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Renforcement du plan Vigipirate face aux menaces de représailles


Mali

Renforcement du plan Vigipirate face aux menaces de représailles

Les frappes aériennes françaises se poursuivent sur le territoire malien. Après deux jours de combats aux côtés des forces gouvernementales pour chasser les groupes islamistes qui controllent une partie du pays, François Hollande s’est dit confiant dans la réussite de cette intervention militaire. Vendredi, une offensive a fait une centaine de morts du côté des insurgés, et a coûté la vie à un pilote français. Alors que les rebelles occupent le Nord et une partie du centre du pays, ils ont perdu ce samedi le contrôle de la ville stratégique de Konna, dernier rempart avant la porte du désert.

Après s‘être entretenu avec le président de la commission européenne José Manuel Barosso sur le rôle qu’aura l’Union européenne au Mali, François Hollande a annoncé le renforcement du plan Vigipirate: “la lutte contre le terrorisme exige aussi de prendre toutes les précautions nécessaires ici en France. J’ai donc demandé au Premier Ministre Jean-Marc Ayrault de renforcer le plan vigipirate pour procéder à la surveillance de nos bâtiments publics et de nos infrastructures de transport”.

Ce dispositif a été décidé alors que le groupe rebelle d’Ansar Dine a menacé les ressortissants français de représailles. Face à la menace islamiste, la riposte s’organise: l’Etat d’urgence a été déclaré vendredi par les autorités maliennes, et les troupes françaises ont investi Bamako.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Affrontements à Belfast: seize policiers blessés.