DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vénézuéla : coup de force de l'opposition


Venezuela

Vénézuéla : coup de force de l'opposition

A mille lieux de l’agitation habituelle qui règne à Caracas, des centaines de personnes se sont rassemblées dans les rues de la capitale pour dénoncer le report autorisé par le Tribunal suprême de justice de la prestation de serment d’Hugo Chavez, en raison de l‘état de santé du leader vénézuélien réélu pour un quatrième mandat.

Les manifestants entendent porter l’affaire devant un tribunal régional des droits de l’homme du Costa Rica.

“Le but de la manifestation est d’informer le public sur la décision de la Cour suprême de justice, sur la façon dont elle a violé la Constitution, et comment la Constitution et les textes qu’elles contient ont été manipulés. Je crois qu’il est possible de prendre des mesures lorsque les citoyens sont conscients de ce qui se passe réellement, soutient Gerardo Blyde, député de l’opposition.”

Les opposants, qui refusent de soumettre le calendrier électoral à un hypothétique retour de Chavez, se sont donnés rendez-vous le 23 janvier pour un grand rassemblement dans les rues de Caracas.

Pendant ce temps, à Cuba, plusieurs dirigeants sud-américains se sont rendus au chevet du leader vénézuélien dont l‘état pourrait, selon l’opposition, s‘être considérablement dégradé.

Son propre frère, Adan Chavez, a catégoriquement démenti les rumeurs selon lesquels le président se trouverait désormais dans le coma.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Duel gauche-droite au second tour de la présidentielle tchèque