DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Golden Globes, émotions et suprises

Vous lisez:

Golden Globes, émotions et suprises

Taille du texte Aa Aa

C’est la saison des tapis rouges à Los Angeles.
Alors les stars étaient sur leur 31 pour la remise des Golden Globes, les trophées de l’Association des journalistes étrangers de Hollywood.

Ouverture d’enveloppes, embrassades, discours millimétrés et surprises de la soirée, c’est parti.

Ben Affleck, c’est la grosse surprise de ces Golden Globes. Son film “Argo” repart avec le trophée du meilleur film. “Argo,” c’est l’histoire de l‘évasion de 6 diplomates américains pendant l’invasion de leur ambassade à Téhéran en 1979. Ben Affleck est également élu meilleur réalisateur, devant Spielberg, Tarantino et Ang Lee. Rien que ça.

“Je voudrais remercier mes 3 enfants – euh, je vais oublier leurs noms – Violet, Sera et Sam”, a déclaré Ben Affleck sur l’estrade. “Je vous aime. Et je veux remercier ma femme, qui est la raison pour laquelle je suis là. Je t’adore. Je t’aime très fort”.

Jessica Chastain se voit recompensée pour son rôle dans “Zero Dark Thirty”. Celle dont la cote est en flèche à Hollywood a séduit le jury pour son interprétation d’une agente de la CIA obsédée par la traque d’Oussama Ben Laden.

“J’ai eu envie d‘être actrice quand j‘étais une petite fille. J’ai travaillé dur”, a confié l’actrice. “J’ai passé des auditions, je me suis battue en coulisses pendant des années. Alors être là et recevoir tant de soutien et d’encouragement, c’est magnifique. Merci beaucoup”.

Daniel Day-Lewis meilleur acteur dramatique, ce n’est pas vraiment une surprise, tout le monde s’y attendait. Même si c’est la seule récompense attribuée à “Lincoln” de Steven Spielberg qui avait pourtant raflé 7 nominations. Daniel Day-Lewis est primé pour son incarnation du 16ème président américain. Belle ironie pour un comédien britannique.

Hugh Jackman repart avec le Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie. En l’occurence dans une comédie musicale puisqu’il est récompensé pour son interprétation de Jean Valjean dans “Les Misérables”. Un classique de Broadway porté sur grand écran par Tom Hooper, avec Anne Hathaway qui, elle aussi, est repartie chez elle avec un trophée.

Récompensé en 2010, l’Autrichien Christoph Waltz a de nouveau été primé. Il repart avec le Golden Globe du meilleur second rôle.

“Laissez-moi souffler”, a-t-il déclaré en montant sur le podium. “Merci. Merci beaucoup mesdames et messieurs de l’Association des journalistes étrangers de Hollywood pour ce prix. C’est extraordinaire. Quentin, je n’ai pas les mots pour expliquer ce que je te dois et ma gratitude”.

Le Quentin en question, c’est bien sûr Quentin Tarantino qui, après Inglourious Basterds, a de nouveau fait confiance à Chritoph Waltz. Il lui a offert le rôle d’un chasseur de prime dans “Django Unchained”.

Décidemment, l’Autriche était à l’honneur cette année. Michael Haneke reçoit le Golden Globe du meilleur film étranger pour “Amour”, déjà Palme d’Or à Cannes et en route pour les prochains Oscars.

“Je n’aurais jamais pensé recevoir un prix à Hollywood des mains d’un Autrichien”, a sourit le réalisateur en compagnie d’Arnold Schwarzenegger.